#37 Rachel Kholes, “Les ombres de la lune. Le feu d’Oya”

{English version below}

Note : 5 sur 5.

Service presse

ALERTE COUP DE CŒUR

Besoin d’un peu d’aventure et de vous extirper de la réalité ? Aujourd’hui, je vous présente le tome un des ombres de la lune, « Le feu d’Oya ».

« Le feu d’Oya » se veut être le premier tome de la saga « Les ombres de la lune » de l’autrice Rachel Kholes. Ce premier roman est magique et surprenant. Nous sommes face à de l’heroic fantasy, un genre, que j’aime énormément mais que je ne trouve souvent pas très bien écrit par les auteurs francophones mais là… j’ai adoré ! J’ai eu l’impression de retrouver les livres que je lisais en anglais il y a quelques années.

Nous suivons l’histoire de Dwen, une jeune Daïkos, qui se porte volontaire pour aller récupérer la dernière relique de la déesse Mangaya. Accompagnée de son fidèle familier, Gayane, elle compte bien mener à bien sa mission malgré les embuches des troupes noires.

Le personnage de Dwen, l’héroïne, est très intéressant et touchant. Elle est téméraire et pleine d’ambition. Malgré son lourd passé, elle garde une hargne qui la porte à vouloir accomplir sa mission, et à se battre contre tout danger. Je pense qu’elle est devenue l’un de mes personnages préférés tout genre de littérature confondu.

Ce roman fait voyager le lecteur sur les Cinq-terres, d’Oya jusqu’au domaine des nains, la forteresse d’Igmar. On est emporté dans cette histoire grâce à un rythme narratif qui est très cinématographique. Grâce aux descriptions bien dosées, nous pouvons imaginer la scène sans perdre un morceau de l’action.

Comme vous l’aurez compris, l’action est au rendez-vous et ce n’est pas pour me déplaire. L’univers est bien travaillé et donne envie d’en découvrir davantage, tant au niveau du bestiaire qu’au niveau de l’histoire et de la géographie !

Au niveau de la plume, Rachel Kholes possède une plume fluide permettant une immersion rapide du lecteur. Le livre est accessible à tous. Le petit plus ? La petite touche d’humour que l’autrice glisse dans certains dialogues rendant les personnages plus vrais. J’ai adoré !

Dernière remarque, il ne faut pas juger un livre sur sa couverture mais… les illustrations sont juste magnifiques!!!!!

Je remercie chaleureusement l’autrice pour la découverte de son premier livre et attends impatiemment le tome 2!

Si vous ne savez pas par quel livre commencer cet été, je vous conseille « Les ombres de la lune. Le feu d’Oya » de Rachel Kholes posé au calme au soleil avec un bon café glacé.

Si ce contenu vous a plus. N’hésitez pas à vous abonner, aimer et commenter 😊


Need a little adventure and a break from reality? Today, I present you the first volume of Les ombres de la lune. « Le feu d’Oya ».

« Le feu d’Oya » is the first volume of the saga « Les ombres de la lune » by the French author Rachel Kholes. This first novel is magical and surprising. We are in front of heroic fantasy, a genre that I like very much but that I often find not very well written by the French authors but here… I loved it! I had the impression to find the books I read in English a few years ago.

We follow the story of Dwen, a young Daikos, who volunteers to go retrieve the last relic of the goddess Mangaya. Accompanied by her faithful pet, Gayane, she intends to carry out her mission despite the pitfalls of the black troops.

The character of Dwen, the heroine, is very interesting and touching. She is reckless and full of ambition. In spite of her heavy past, she keeps a fierce will to accomplish her mission, and to fight against any danger. I think she has become one of my favorite characters in any genre of literature.

This novel takes the reader on a journey through the Cinq-Terres, from Oya to the dwarf domain, the fortress of Igmar. We are carried away in this story thanks to a narrative rhythm that is very cinematographic. Thanks to the well-dosed descriptions, we can imagine the scene without losing a piece of the action.

As you will have understood, the action is there and it is not to my displeasure. The universe is well worked out and makes us want to discover more, as much for the bestiary as for the history and the geography!

As for the writing, Rachel Kholes has a fluid pen that allows a quick immersion of the reader. The book is accessible to all. The little extra? The little touch of humor that the author slips into some dialogues making the characters more real. I loved it!

I warmly thank the author for the discovery of her first book and look forward to volume 2!

If you don’t know which book to start with this summer, I recommend « Les ombres de la lune. Le feu d’Oya » by Rachel Kholes to read in the sun with a good iced coffee.

If you liked this content. Don’t hesitate to subscribe, like and comment 😊

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :