#28 Bernard Werber, «Le papillon des étoiles/ The butterfly of the stars»

{English version below}

Note : 4.5 sur 5.

Et si l’humanité avait atteint son point de non-retour ? Et si le seul espoir était de quitter notre belle planète ? Partez à la découverte de « Le papillon des étoiles » de Bernard Werber.

L’humanité tend vers sa destruction. Dans un dernier espoir, Yves Kramer, un ingénieur, imagine un vaisseau spatial pour mener l’humanité vers la planète habitable la plus proche. Sponsorisé par un milliardaire et aidé par une championne de voile, il va le construire et lancer une aventure de 1.000 années.

Bernard Werber possède une plume fluide. Son vocabulaire est riche et utilisé avec parcimonie. Malheureusement, j’ai eu du mal à m’y accrocher. Néanmoins, cette plume légère permet une lecture du livre rapide tout en nous tenant en haleine jusqu’au bout.

Ce livre nous procure une bouffée d’espoir en ces temps sombres. Cependant, il ressemble à « Animal Farm » de George Orwell (chronique ici) de part cette volonté de fuir le présent tout en découvrant un futur qui est sans cesse en recommencement.

L’originalité de cette narration est qu’en très peu de pages, l’auteur nous embarque dans une histoire qui va durer 1.000 ans et ce, sans longueurs. Il apporte au fil des parties une réflexion sur l’humanité tant sous ses plus beaux, que ses pires aspects. Alors que les « meilleurs êtres humains » sont sélectionnés, l’histoire se réécrit. Bernard Werber nous invite à penser notre monde de demain. Est-ce qu’une fuite vers les étoiles est une réelle solution ?

La troisième et dernière partie a été le moment le plus touchant. Je ne m’y étendrais pas au risque de spoiler le futur lecteur. Sachez juste que la fin est très bien pensée et ficelée.  Elle donne un certain point de vue philosophique à cette épopée spatiale.

Si vous avez aimé la série « Snowpiercer », ce livre vous plaira très certainement.

Je pense sincèrement qu’il n’existait pas de meilleur moment, qu’en période de futur difficilement imaginable à cause de la pandémie, pour le lire. Je l’ai dévoré.

Passez un bon moment au soleil à lire « Le papillon des étoiles ». Profitez de ce printemps pour vous questionner sur le monde ou tout simplement passer un bon moment.

Si ce contenu vous a plus. N’hésitez pas à vous abonner, aimer et commenter 😊


What if humanity had reached its point of no return? What if the only hope was to leave our beautiful planet? Discover « The Butterfly of the Stars » by Bernard Werber.

Humanity is tending towards its destruction. In a last hope, Yves Kramer, an engineer, imagines a spaceship to take humanity to the nearest habitable planet. Sponsored by a billionaire and helped by a sailing champion, he will build it and launch a 1,000-year adventure.


Bernard Werber has a fluid pen. His vocabulary is rich and used it sparingly. Unfortunately, I found it hard to get hooked. Nevertheless, this light pen allows a quick reading of the book while keeping us in suspense until the end.


This book gives us a breath of hope in these dark times. However, it resembles George Orwell’s Animal Farm (reviewed here) in its desire to escape from the present while discovering a future that is constantly starting over.


The originality of this narrative is that in very few pages, the author embarks us in a story that will last 1,000 years and this, without length. Throughout the story, he reflects on humanity, both in its most beautiful and its worst aspects. As the ‘best human beings’ are selected, history is rewritten. Bernard Werber invites us to think about our world of tomorrow. Is a flight to the stars a real solution?


The third and last part was the most touching moment. I won’t go into it at the risk of spoiling the future reader. Just know that the ending is very well thought out and tied up. It gives a certain philosophical point of view to this space epic.


If you liked the « Snowpiercer » series, you will certainly enjoy this book.


I honestly think there was no better time to read it than in a future that is hard to imagine because of the pandemic. I devoured it.


Have a good time in the sun reading « The Butterfly of the Stars ». Take advantage of this spring to question yourself about the world or simply to have a good time.

If you liked this content. Don’t hesitate to subscribe, like and comment 😊

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :