#11 L.P. Sicard, « Blanche Neige »

{English version below}

Note : 3.5 sur 5.

Pour commencer ce mois d’Halloween, je vous emmène dans une revisite horrifiante d’un conte des frères Grimm, « Blanche Neige » de L.P. Sicard.

 « Blanche Neige » est une revisite sombre du conte du même nom des frères Grimm. Ce tome appartient à la série « Les contes interdits » publiée aux éditions ADA. L’histoire nous plonge dans la vie d’Emilie, une jeune femme vivant dans un hôpital psychiatrique, Fort Orée. Elle y est internée pour un crime dont elle a tout oublié. Lorsqu’elle parvient à s’échapper de cet horrible endroit, elle parcourt la forêt et trouve refuge dans un sombre manoir où le surnaturel et le réel se mélangent et se côtoient. Elle devra lutter contre ces forces obscures qui la dépassent.

La quatrième de couverture est très parlante :

« Cette sombre réécriture du conte classique Blanche Neige et les sept nains est un plongeon dans les eaux visqueuses de la démence, du complot et du meurtre ; un pas angoissant dans les ténèbres d’un passé oublié d’où les horreurs surgissent sans bruit ni crier gare. Il est déjà trop tard pour reculer. Que fuirez-vous d’abord : le présent, ou le passé ? »

L.P. Sicard, « Blanche Neige », ADA éditions, 4ième de couverture

C’est un roman d’ambiance. Il nous plonge dans les tréfonds de la folie et du syndrome post-traumatique. L’écriture à la première personne du singulier permet d’aspirer le lecteur et lui faire vivre cette peur, ce désespoir et cette hargne que possède Emilie. Le livre nous tient en suspens jusqu’à la dernière page. La fin est d’une originalité telle qui pourrait à certains égards faire penser à Shutter Island.

Le personnage d’Emilie est touchant et déroutant. L’auteur nous propose la vision d’une malade (au sens psychiatrique du terme) qui ne comprend pas pourquoi elle est enfermée. Elle va trouver un moyen de s’échapper et même la liberté semble être horrible. Il est intéressant de pouvoir voir par ses yeux ce qu’elle ressent et ce qu’elle vit. Finalement, on finit par se poser la question de ce qui est réel et ce qui ne l’est pas ainsi que la question de la normalité.

L.P. Sicard est un auteur québécois possédant une merveilleuse plume en français. Une certaine poésie ressort de cet écrit. Si vous aimez l’écriture de la littérature classique francophone, vous adorerez le style de l’auteur. Cependant, loin d’être pompeux, il est aisément accessible au grand public. J’aimerais, néanmoins, souligner que ce livre n’est pas accessible aux personnes sensibles. En effet, des scènes de viols et de violences sont décrites avec précision.

Concernant ce dernier point, il est intéressant de se demander si la description détaillée des scènes de viols et de violences était essentielle au récit. Mon avis est plutôt mitigé. D’un côté, une description plus générale permettrait à un plus grand public d’appréhender ce livre. D’un autre côté, ce sont ces descriptions qui amènent des éléments d’horreurs et qui nous dégoutent, nous font frémir et nous font peur. C’est ce réalisme qui apporte cette atmosphère sombre et dangereuse. Et vous, qu’en pensez-vous ?

Une chose est certaine, la lecture de « Blanche Neige » ne vous laissera pas intact. L.P. Sicard nous fait vivre des émotions toutes plus fortes les unes que les autres. Si vous voulez frémir, lisez le un soir d’Halloween à la lueur d’une bougie.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à aimer et/ou commenter. Abonnez-vous pour plus de chroniques littéraires 😊

Livre "Blanche Neige" de LP Sicard sur une table en bois avec des feuilles mortes0

[ENG]

To begin this Halloween month, I take you on a horrifying revisit of a Grimm brothers’ tale, « Blanche Neige » by L.P. Sicard.

« Blanche Neige » is a dark revisit of the Grimm brothers’ tale « Snow White ». This volume belongs to the series « Les contes interdits » published by ADA editions. The story immerses us in the life of Emilie, a young woman living in a psychiatric hospital, Fort Orée. She is interned there for a crime she has forgotten all about. When she manages to escape from this horrible place, she wanders through the forest and finds refuge in a dark mansion where the supernatural and the real mix and mingle. She will have to fight against these dark forces that are beyond her.

The back cover tells that:

« This dark rewriting of the classic tale Snow White and the Seven Dwarves is a plunge into the slimy waters of insanity, conspiracy and murder; a harrowing step into the darkness of a forgotten past from which horrors emerge without sound or warning. It is already too late to turn back. What will you flee first: the present, or the past? »

Translation from L.P. Sicard, « Blanche Neige », ADA éditions, 4ième de couverture (back cover)

It’s an atmospheric novel. It plunges us into the depths of madness and post-traumatic stress disorder. Written in the first person singular, it sucks the reader in and makes him/her experience the fear, despair and anger that Emilie possesses. The book holds us in suspense until the last page. The end is so original that it could in some ways make us think of Shutter Island.

The character of Emilie is touching and confusing. The author offers us the vision of a sick person (in the psychiatric sense of the term) who does not understand why she is locked up. She will find a way to escape and even freedom seems horrible. It is interesting to be able to see through her eyes what she feels and what she is experiencing. Eventually you end up asking yourself the question of what is real and what is not, and the question of normality.

L.P. Sicard is a Quebec author with a wonderful pen in French. A certain poetry emerges from this writing. If you like the writing of French classical literature, you will love the author’s style. However, far from being pompous, it is easily accessible to the general public. I would like to point out, however, that this book is not accessible to sensitive people. Indeed, scenes of rape and violence are accurately described.

With regard to this last point, it is interesting to ask whether the detailed description of the scenes of rape and violence was essential to the narrative. My opinion is rather mixed. On the one hand, a more general description would allow a wider audience to understand the book. On the other hand, it is these descriptions that bring elements of horror and that disgust us, make us shudder and frighten us. It is this realism that brings this dark and dangerous atmosphere. And you, what do you think about it?

One thing is certain, reading « Blanche Neige » will not leave you untouched. L.P. Sicard makes us experience emotions each stronger than the other. If you want to shiver, read it one Halloween night by candlelight.

NB: I didn’t find it in English. Maybe you do. Don’t hesitate to tell me!

If you liked this article, feel free to like and/or comment. Subscribe for more literary reviews 😊

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :