#9 Marc Levy, « Ghost in love »

{English version below}

Note : 4.5 sur 5.

Une douce histoire teintée d’humour. Le dernier livre de Marc Levy, « Ghost in love » nous emporte à travers un voyage tant intérieur que géographique. Besoin de vous éloigner du moment présent ? Ouvrez ce livre, le temps s’arrête dès les premières pages.

Un père mort depuis cinq ans hante son fils pour lui demander une dernière faveur dont son éternité dépend. Il aura trois jours pour accomplir les dernières volontés de son père, rassembler ses cendres avec celles de la femme qu’il aime. L’histoire ressemble à un beau conte, une poésie. Marc Levy nous fait vivre cet amour filial, cet amour un peu manqué entre un père et un fils qui ont une dernière chance de se parler à cœurs ouverts. L’auteur nous fait vivre en parallèle cette histoire d’amour entre deux êtres dont la vie les a séparés, et qui ne peuvent être réunis que dans la mort.

Ce qui est intéressant, et que j’aime beaucoup, chez Marc Levy, c’est la manière dont il arrive à faire transporter ses lecteurs au travers d’histoires merveilleuses tout en restant dans le réel. Avec « Ghost in love », j’ai retrouvé la même sensation que lors de ma découverte de « Et si c’était vrai ». Loin d’être mon préféré de l’auteur pourtant, c’est celui qui m’avait le plus touché par son originalité.

Ce livre est construit avec beaucoup d’humour. Tant le père que la mère du héros, Thomas, font sourire dans la manière de parler et de taquiner leur fils. On se retrouve également face à ce pianiste qui va tout claquer pour faire partir l’hallucination de son père au risque de rater son concert.

« Ghost in love » est un livre rempli de tendresse qui mène à une douce nostalgie. Les questionnements se font nombreux sur notre personne à la fin de la lecture. Il nous fait réfléchir à ce que nous voudrions laisser à nos proches après notre mort, mais également ce que nous voudrions dire ou faire avant la mort d’un être cher. Que voudriez-vous dire à une personne aimée qui s’est éteinte ?

Il est difficile d’en dire plus sans spoiler. Je me contenterai d’ajouter que ce livre est une bouffée de bonheur et d’oxygène dans nos quotidiens anxiogènes. Il est le seul livre que j’ai pu lire depuis début 2020 qui ne présente aucun gros problème comme fil conducteur, juste une histoire simple qui pourrait arriver à tout un chacun. Une histoire que l’on pourrait presque qualifier de « feel good ». Il n’y a aucun besoin d’un problème existentiel ou important pour faire vivre le récit.

Laissez-vous mener dans cette histoire merveilleuse tout en douceur armé de votre meilleure playlist de lecture !

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à aimer et/ou commenter. Abonnez-vous pour plus d’avis littéraires 😊


[ENG]

A sweet tale with pieces of humor. Marc Levy’s latest book, « Ghost in love », takes us on an inner and geographical journey. Need to get away from the present moment? Open this book, time stands still from the first pages.

A father who has been dead for five years haunts his son to ask him one last favour on which his eternity depends. He will have three days to carry out his father’s last wishes, to gather his ashes with those of the woman he loves. The story sounds like a beautiful tale, a poem. Marc Levy makes us live this filial love, this love a little missed between a father and a son who have one last chance to talk to each other with open hearts. The author makes us live in parallel this love story between two beings whose the life have separated them, and who can only be reunited in death.

What is interesting, and what I like very much about Marc Levy is the way he manages to transport his readers through wonderful stories while remaining in reality. With  » Ghost in love « , I found the same feeling as when I discovered  » If only it were true ». Far from being my favourite of the author, however it is the one that touched me the most by its originality.

This book is built with a lot of humour. Both the father and mother of the hero, Thomas, make us smile in the way they talk and tease their son. We also find ourselves in front of this pianist who is going to blow everything to make his father’s hallucination go away at the risk of missing his concert.

« Ghost in love » is a book full of tenderness that leads to a sweet nostalgia. At the end of the reading, many questions are asked about ourselves. It makes us think about what we would like to leave to our loved ones after our death, but also what we would like to say or do before the death of a loved one. What would you want to say to someone you love who has passed away?

It’s hard to say more without spoiling. This book is a breath of happiness and oxygen in our anxious daily lives. It is the only book I have been able to read since the beginning of 2020 that does not present any big problems to begin the narration, just a simple story that could happen to anyone. A story that could almost be described as « feel good ». There is no need for an existential or major problem to make the story come alive.

Let yourself be led into this wonderful story smoothly armed with your best reading playlist!

If you liked this article, feel free to like and/or comment. Subscribe for more literary reviews 😊

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :